bdsm
Guide Sexo : Masturbation, Sexe Anal & Oral, Pratiques Sexuelles

Qu’est ce que le bdsm ? Guide pratique

Note post

Que signifie « kink » ? Qu’est-ce que le BDSM ? Qui peut me dire si les jeux pervers sont faits pour moi ? Découvrez le bondage, la fessée, le jeu de rôle et bien plus encore.

Il est possible que les expressions « kink » et « BDSM » vous soient familières en ligne, à la télévision ou même sur Tinder. Mais qu’est-ce qu’ils signifient, d’une part, et comment savoir si vous voulez les explorer, d’autre part ? Voilà ce que vous devez savoir avant de déterminer si le kink et le BDSM vous conviennent.

Qu’est-ce que le BDSM ?

Le BDSM est une activité sexuelle consensuelle comportant de la servitude et de la discipline, de la dominance et de la soumission, du sado-masochisme (d’où l’origine des lettres B, D, S et M). La pratique du BDSM fait généralement intervenir une dynamique de pouvoir entre les partenaires, où il est entendu que l’un aura plus de pouvoir que l’autre pendant les rapports sexuels. Pour que le BDSM soit sain, il faut que tous les participants aient accepté les rôles auxquels ils vont se livrer et qu’ils aient compris la quantité de pouvoir dont ils disposeront.

Qu’est-ce que le kink ?

Le terme « kink » est un concept large pour désigner le sexe qui n’est pas considéré comme « traditionnel« . On considère généralement que le kink est tout ce qui n’est pas basé sur des rapports sexuels entre deux partenaires monogames, en particulier quand il inclut des désirs et des fantasmes non traditionnels.

Quelle est la différence entre le kink et le BDSM ?

Le kink (ou fantasme) et le BDSM sont fréquemment réunis en tant que types d’activités sexuelles non traditionnelles, et il est souvent difficile de les différencier. La plus grande différence est que le BDSM implique un équilibre ou un différentiel de pouvoir entre les partenaires sexuels, alors que le kink décrit une catégorie plus large de relations sexuelles qui peut impliquer, mais pas nécessairement, une dynamique de la domination. (On peut même considérer que le BDSM est un type de kink).

Que signifient les différentes lettres de BDSM ?

Le bondage et la discipline font allusion à la contrainte et à la punition d’une autre personnes par le recours à des dispositifs tels que, mais sans s’y limiter, les menottes ou la corde, le fouettage, la fessée ou tout autre type de maîtrise physique et de répercussions sur un partenaire.

Le BDSM correspond à des rapports sexuels consensuels faisant intervenir le bondage et la discipline, la domination et la soumission, le sadisme et le masochisme.
La domination et la soumission font partie des rôles que les partenaires assument au cours de ce type de relations sexuelles, et du degré de pouvoir de chaque rôle dans la relation sexuelle.

Le sadisme désigne le plaisir de voir quelqu’un d’autre éprouver de la douleur, tandis que le masochisme décrit la jouissance de ressentir sa propre douleur.

pratique bdsm

Les pratiques BDSM à connaitre

Les différentes catégories de pratiques sexuelles sont presque infinies – car le kink vous invite à être créatif mais voici quelques-uns des types les plus courants.

Jeu de rôle

Consiste à faire l’amour avec des partenaires qui se font passer pour d’autres personnes ou pour des créatures non humaines. Par exemple un prédateur et sa proie, un animal et son maître, ou encore des personnes d’âges radicalement différents.

Cela peut aussi être une mise en situation dans la vie courante avec différents costumes et accessoires adaptés à la pratique du bdsm.

Jeu d’impact

Il consiste à utiliser un objet, comme un instrument ou les mains, pour frapper une autre personne pendant un rapport sexuel. L’impact de l’objet entraine une douleur qui est synonyme de plaisir pour la personne consantante.

Sexe en groupe ou orgie

Consiste à faire l’amour avec plusieurs personnes à la fois, éventuellement avec des dynamiques de pouvoir différentes, à la façon du BDSM.

Jeu de sensations et des sens

Consiste à priver volontairement une personne de ses sens ou à intensifier ses sensations. Parmi les exemples de jeu à sensations, citons l’utilisation d’un bandeau pour priver une personne de la vue pendant l’acte sexuel, ou encore le fait d’utiliser de la glace ou de la chaleur pour déclencher des sensations corporelles basées sur la température.

Utilisation de sextoys

Les sextoys, comme un gode ou un vibromasseur, et autres objets servent à tous les types de relations BDSM et fantasmes. Si vous désirez vous lancer dans l’aventure, il y a toute une gamme de jouets pervers que les débutants peuvent tester.

Voyeurisme

Fait référence à des relations sexuelles dans le cadre desquelles un ou plusieurs partenaires sont stimulés par le fait de voir d’autres partenaires faire l’amour.

Exhibitionnisme

Relatif à des rapports sexuels au cours desquels un ou plusieurs partenaires sont émoustillés par le fait de se faire observer pendant qu’ils sont nus ou qu’ils ont des rapports sexuels.

définition bdsm

Le consentement dans le BDSM


Un kink et un BDSM en bonne et due forme dépendent complètement de la capacité à obtenir le consentement et à fixer des frontières à l’avance. Le BDSM peut être épineux dans la mesure où, pour certaines personnes, dire « non », souffrir et même être violenté font partie de ce qui les excite.

La notion de BDSM implique habituellement une dynamique de pouvoir entre les partenaires, où il est convenu que l’un aura davantage de poids que l’autre pendant les rapports sexuels.
Afin de pouvoir vivre une activité BDSM en toute sécurité avec quelqu’un, il est important que vous ayez une totale confiance l’un dans l’autre, que vous discutiez à l’avance de vos préférences et de ce que vous aimeriez obtenir de cette pratique, et que vous déterminiez ce que vous ne souhaitez pas faire. Il peut aussi être utile de déterminer un mot de sécurité ou un autre mode de communication convenu pour dire à votre partenaire que vous voulez arrêter.

Qu’est-ce qu’un mot de sécurité ou safe word ?


Les participants au jeu BDSM ont parfois tendance à dire « non » au rapport sexuel, à agir comme si on les agressait ou à faire mine de ne pas apprécier ce qui se passe, ce qui contribue à leur stimulation. Pour être sûr que quelqu’un puisse se retirer s’il n’apprécie plus les rapports sexuels, on utilise habituellement des « mots de sécurité ». Le mot de sécurité est un terme inhabituel qui signifie  » Arrête « .

Il s’agit d’un mot inhabituel qui signifie « stop ». Par exemple : Si votre fantasme de perversion est de vous faire pénétrer contre votre volonté, dire « stop » pourrait vous faire profiter davantage de l’expérience et ne signifie pas vraiment que vous souhaitez que votre partenaire s’arrête. Cependant, si vous savez d’avance que votre mot de sécurité est  » poêle  » – autrement, vous ne diriez jamais  » poêle  » pendant un rapport sexuel – dire  » poêle  » au cours d’un rapport sexuel indiquerait à la personne concernée que le problème persiste et qu’elle doit s’arrêter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *